Image4.png

CHECK-LIST POUR L'ACHAT ET L'INSTALLATION D'UN GARDE CORPS EN VERRE


Nombreux sont les critères à respecter quand vous souhaitez réaliser un projet de garde corps en verre pour une terrasse, ou une balustrade en verre pour un escalier ou pour un balcon.

Dans ce document Verre sur Mesures essaie de vous présenter une revue complète et exhaustive des paramètres à prendre en compte. Il traite à la fois les différents systèmes de fixation du verre  et les qualités des verres qui doivent y correspondre. Verre sur Mesures vous fournira bien entendu l'ensemble des éléments de fixation pour verre et toutes les qualités de verre présentés ! Pour un devis détaillé vous pouvez nous contactez par mail : info@verresurmesures.com ou par téléphone : 01.39.62.99.48 .

Des gardes corps en verre, protégeant contre un risque de chute avec une hauteur de chute supérieure à 1 m sont considérés comme un élément de sécurité et de structure du bâtiment. Ils doivent correspondre à une réglementation. Cette réglementation n'est pas la même si le lieu d'installation est un espace privée ou un Espace Recevant du Public (ERP), comme les commerces, les restaurants, bureaux, ...) . Ici nous nous focalisons principalement sur les installations concernant les lieux privés (habitations privées, maisons et appartements) avec une hauteur de chute supérieure à 1 m.

Les règles de base de base pour un ERP sont très similaires, en exigeant en plus une résistance mécanique des fixations du verre et du verre plus élevée. Chaque élément doit être accompagné d'un rapport d'essai, établi par un organisme agrée, comme le CSTB (Avis technique du CSTB) ou un ATE (Agrément Technique Européen) émis par une société indépendante et homologuée. A la fin du chantier un bureau de contrôle, comme le Bureau Véritas, procèdera à l'examen des agréments et la conformité des travaux d'installations.       

La liste suivante représente le fil rouge à suivre pour choisir en fonction de votre budget et de vos critères esthétiques le bon système de fixation et la qualité de verre correspondante. A la fin de de cette liste nous abordons ensuite point par point en détail et pour certains avec des exemples concrets pour illustré de façon compréhensible chaque étape de l'achat d'un d'un garde corps en verre.  

1) Le lieu d'installation du garde corps.
a) Balustrade ou garde corps en verre extérieur
b) Installation à l'intérieur d'un garde corps en verre, escalier, mezzanine, ...  

2) Le type de support/structure sur lequel est fixé le système de fixation du garde corps en verre
a) Dalle en béton
b) Poutre en bois
c) Poutre ou structure métallique

3) Le système de fixation et de montage du verre avec ou sans main courante
a) Profil en alu au sol
- fixation sur la dalle (à la française)
- fixation latérale à la dalle (à l'anglaise)
b) Pieds ou spigots en inox fixés au sol
c) Fixation par pinces à verre avec un système à poteaux en inox
- fixation des poteaux sur la dalle (à la française)
- fixation des poteaux latérale à la dalle (à l'anglaise)
d) Point de fixations à verre (fixations ponctuelles pour verre) en inox  latérale à la dalle
e) Adaptateurs à verre en inox pour une fixation latérale

4) Le type de verre
a) verre feuilleté
b) verre trempé
b) verre feuilleté et trempé

5) Choix de l'épaisseur du verre
a) Dimensions des plaques de verre
b) Lieu d'installation du verre (exposition au vent, ...)
c) Type de fixation du verre

6) Choix de la qualité et de l'épaisseur du film pour les verres feuilletés
a) Film à verre en PVB
b) Film à verre hydrophobe
c) Film à verre de haute résistance mécanique (Sentryglass, SGP)
d) Film de couleur du type VANCEVA

7) Les traitements de surface complémentaires du verre
a) Verre "actif" autonettoyant
b) Verre semi-réfléchissant (avec contrôle solaire)

Explications détaillées pour la mise en place d'un garde corps en verre.

1) Le lieu d'installation du garde corps

La différence principale entre l'installation extérieur ou intérieur d'un garde corps en verre porte sur la qualité des matériaux, fixation du garde corps et la qualité du verre. A l'extérieur le garde corps doit résister durablement à la pluie, la neige, aux vents et la poussière.

Par conséquent les fixations du verre en aluminium ont subit un traitement de surface les rendant inerte. Cela est en particulier valable pour des garde corps avec une fixation du verre par un profil au sol.
Tous les élément d'ancrage, comme la visserie, les chevilles, les goujons, ... doivent être en inox et non pas en acier zingué ou galvanisé. De préférence en inox 316.
Pour un garde corps en verre fixé par un système à poteaux en inox, nous préconisons pour l'extérieur de l'inox 316 et pour l'intérieur de l'inox 304. Cela est aussi valable pour les pinces à verre. A l'extérieur de l'inox 316, à l'intérieur de l'inox 304 ou du zamak. Les pinces à verre en zamak ont l'avantage d'être peu cher et d'exister dans une multitude de différentes couleurs. 

Concernant la qualité de verre, généralement un verre feuilleté ou un verre feuilleté et trempé, nous conseillons d'adapter deux éléments;
a) La qualité du film : Surtout pour un verre de garde corps installé sans main courante, c'est à dire le bords supérieur du verre n'est couvert, un film hydrophobe qui ne réagit pas avec l'eau est recommandé. (voir à ce sujet la page : "Choisir un verre garde corps")
b) Un traitement de surface pour faciliter le nettoyage, côté extérieur de la balustrade peut-être très utile. Ce type de verre porte l'appellation technique VERRE ACTIF. Il s'agit d'un traitement de surface souvent appliqué sur les façades des bâtiments en verre, qui rend le verre auto-nettoyant. Plus d'explications se trouvent sur la page : "Garde corps en verre autonettoyant". 

Un dernier point ; Prévoyez l'évacuation de l'eau pluviale, si vous border une terrasse ou un balcon avec une balustrade en verre fixé par un profil au sol. Les profils pour verre que nous proposons sont préparés et disposent de perçages de drainages pour assurer un bon écoulement de l'eau.     


2) Le type de support/structure sur lequel est fixé le système de fixation du garde corps en verre

Il est impératif de fixer les éléments de structure directement sur un support porteur, comme une dalle en béton, des poutre en bois (poutre IPN en bois), ou une structure ou des poutre en acier du type poutre en acier IPN. En fonction du support il faut adapter les éléments de fixation.
a) Dalle en béton : Deux types de fixation sont courants. Les goujons ou chevilles mécanique haute performance du type Fischer, Hilti, ou similaire, aussi appelé chevilles à expansion, en acier galvanisé pour l'intérieur, ou acier inoxydable pour un garde corps extérieur.  Pour éviter d'exposer la dalle à des contraintes mécaniques exercées par des cheville à expansion on peut employer des chevilles chimiques. Après avoir percé le trou on injecte des mortiers ou colles à injection à prise rapide, dans lesquelles on pose ensuite des tiges filetés. Il est important de se fixer directement sur le béton. Aucun élément intermédiaire du type parquet, "placo" qui ne résiste pas à la pression exercé par les vis est autorisé !
b) Poutre en bois : Les goujons pour une fixation du garde corps sur une poutre en bois ressemble à première vue aux chevilles mécaniques pour béton (exemples : Simson Strong Tie, les goujons d'ancrage modèle S-Fix du fabricant allemand Tox). Certains sont disponibles avec un  Agrément Technique Européen (ATE) option 1. également utilisable dans du béton fissuré.
c) Poutre ou structure métallique : Pour ce support on utilise en générale de boulons et écrous "classique" en inox. Pour l'intérieur en qualité inox 304 et pour l'extérieur en inox 316. Le choix du diamètre dépend des forces exercées. Il est souvent indiqué par le fabricant du système de fixation du verre.

Remarque : il ne faut pas sous-estimer le cout des fixations, en particulier s'il s'agit des fixations en inox 316. Pour un garde corps en verre avec un système de fixation par profil au sol, fixation au sol (à la française), d'une longueur de 20 m le prix peut atteindre 2 000,- €. Conséquence si vous avez un budget serré pour votre balustrade en verre, faites attention au nombre de point fixation par mètre linéaire. Ce nombre varie en fonction du profil entre 2,5 à 7 points de fixation par mètre linéaire.  Cela a évidemment aussi un impact important sur la durée et par conséquent sur le cout d'installation d'un garde corps. Les profils que nous proposons ont été également choisit en tenant compte de ce critère. Conclusion : il faut parfois mieux acheter un profil de garde corps plus cher car son installation et le cout y lié est beaucoup moins élevé ! Pour plus d'information à ce sujet contactez nos spécialistes : Tel 01 39 62 99 48 ou par mail : info@verresurmesures.com

3) Le système de fixation et de montage du verre avec ou sans main courante

a) Installation d'un garde corps verre par un profil sol

Le lieu d'installation du garde corps, espace privé, centre commercial, ou stade de sport, détermine la résistance mécanique des profils à choisir. Ils existent généralement soit avec une résistance aux charges linéaires limitées à 1kN, soit avec une résistance maximale de 3 kN. En fonction du système de calage des panneaux de verres et la résistance mécanique du profil, l'épaisseur varie entre 50 et 75 mm. Il s'agit de profils extrudés en aluminium qui existent principalement en 4 longueurs : 2,5 m ; 3 m ;  5 m et 6 m. Ils sont vissés (voir points 1 et 2 ci-dessus) directement sur un support porteur. Différentes finitions de surface sont disponibles ;
- finition alu anodisé (aspect mat brossé)
- finition inox brosse
- finition laqué (application d'un laque polyuréthane appliqué sur une surface en alu non traité.

En fonction du mode de fixation du garde corps, on distingue deux variantes ;

1) Les profils de garde corps à fixation latérale, en façade, dite "à l'anglaise". Généralement la face extérieur de ces profils est ensuite couverte par des bouchons ou un habillage, c'est à dire une tôle en inox ou en aluminium, qui couvre les perçages de fixation du profil à verre.
Il existe deux types de profil à fixation latérale.
a) Un profil à faible hauteur d'environ 140 mm dont les vis de fixation se trouvent derrière le verre. Il est un peu moins cher et souvent plus pratique si la hauteur de la dalle est faible. En revanche il demande une visserie à tête fraisée un peu plus couteuse.
b) Un profil avec une hauteur d'environ 200 mm qui dispose en partie basse d'une patte de fixation pour le fixer sur la dalle. La face extérieure est ensuite également recouvert par une plinthe pour cacher la visserie. L'avantage de ce profil à verre ; a) moins de fixation par mètre linéaire et b) des goujons moins chers. Les inconvénients : a) Le profil est plus cher b) Il n'est pas adapté à des support de faible hauteur.

2) la fixation sur la dalle, dite  "à la française". Ces profils sont fixés directement "sur" le support. Ils n'ont généralement pas besoin d'un habillage pour couvrir les goujons de fixation. Comme pour le profil à verre à fixation à l'anglaise, deux versions différentes existent. La hauteur est d'environ 120 mm. Le montage est généralement plus facile surtout pour une balustrade en verre montée à une hauteur importante.
a) Un profil très discret et économique en "U", dont la visserie est quasiment invisible, en-dessous du verre. Pour être solidement fixé, le profil doit être monté en retrait d'environ 50 mm par rapport au nez de dalle. Il nécessite un nombre de goujons par mètre linéaire important. Pour pouvoir s'intégrer facilement dans le profil en-dessous du verre il faut utiliser des vis à tête fraisée, plate. Faites attention au coût, particulièrement si vous utiliser des chevilles en inox !!!
b) Un profil avec une pâte latérale, qui permet de poser le garde corps directement en nez de dalle. Une fois que les ancrages du profil sont faites, cette pâte et les têtes de vis peuvent être couverts par une chape et ensuite un revêtement de sol. Résumé : les avantages : montage en nez de dalles, beaucoup moins de points de fixation et un montage facile et très discret. Les inconvénients : Le prix du profil est plus élevé. La largeur totale, pâte comprise est entre 140 et 200 mm.

b) Pieds et pinces à verre pour fixation au sol

Ce type de fixation trouve son utilisation souvent dans le cadre d'une barrière ou balustrade en verre sans risque de chute. Exemple ; les barrières de piscine ou une rambarde de terrasse avec une faible hauteur.  Des pinces à verre au sol sont en acier inoxydable et prévue pour du verre trempé et du verre feuilleté trempé. Elles sont conçues pour des épaisseurs de verre entre 12 et 17,52 mm. La longueur maximale conseillé pour une plaque d'une hauteur d'un mètre, fixée par deux pieds au sol est d'un mètre. Pour des panneaux de verre plus longs nous conseillons une fixation par 3 pieds. L'utilisation d'une main courante, fixée sur le bord supérieur des verres, permettant de relier les panneaux augment le stabilité individuelle de chaque verre et facilite l'alignement des plaques de verre. Comme pour les autres support au sol pour des balustrades en verre il faut un sol plan et solide. Les pieds à verre pour fixation au sol sont fixés soit avec une tige filetée soit avec des chevilles et de la visserie en inox 316.

 

  CETTE ARTICLE EST EN CONSTRUCTION ET SERA COMPLETE AU FUR ET A MESURE. NOUS VOUS REMERCIONS POUR VOTRE COMPREHENSION.

     

 

NETTOYER UN GARDE CORPS EN VERRE INSTALLE A L'EXTERIEUR 

LE PRINCIPE DU VERRE AUTONETTOYANT EST UNE ASSOCIATION DE LA PHOTOCATALYSE ET DE L’HYDROPHILIE.

Le nettoyage facile d'un garde corps en verre et installé à l'extérieur est un critère important lors de l'achat d'un garde corps.

Pour y répondre Verre sur Mesures propose un garde de corps en verre autonettoyant. La couche extérieure du verre feuilleté de vos balustrades est traitée. Sous l'effet du soleil et de la pluie le verre est nettoyé sans intervention humaine.



La fonction autonettoyante du verre de votre garde corps se produit efficacement, si deux conditions sont réunis :
- Les rayons UV du soleil qui dégradent les salissures à travers de la photocatalyse
- L'eau de pluie qui va rincer ensuite le verre pour enlever ces salissures.

Pour un garde corps placé à l'extérieur, il faut prévoir un verre autonettoyant au moins du côté extérieur. Le résultat est une réduction importante du coût de nettoyage et du temps de l'entretien du verre. Cela est encore plus important si le verre est difficile d'accès, comme c'est habituellement le cas pour des gardes corps de balcons ou de terrasses en hauteur.

Les avantages d'un garde corps en verre autonettoyant.

1 . Réduction du cout de nettoyage
2 . Protection de la surface du verre contre un vieillissement accéléré sous l'influence des effets environnementaux
3 . Réduction du temps de nettoyage - nettoyage du verre est plus rapide à cause de "l'Effet Lotus"
4 . Une meilleure vue et transparence du verre, même sous la pluie
5 . Réduction de la consommation des produits de nettoyage - Protection de l'environnement  

Comment fonctionne un verre autonettoyant ?

Première étape : La décomposition des dépôts de saletés organiques comme la poussière par photo-catalyse.

Un revêtement de surface en dioxyde de titane TiO2 est intégré lors de la production du verre. Cette couche réagit en contact avec les rayons UV du soleil et génère une décomposition et un détachement des résidus et dépôts organiques à la surface du verre. Cette première phase est appelée processus photo-catalytique.

verre autonettoyant photocatalyse hydrophile

 

Deuxième étape : L'enlèvement des saletés sur une surface hydrophile.

L'étape suivante est basée sur un rinçage de la surface du verre autonettoyant par l’eau de pluie.
Le traitement appliqué, transforme la surface du verre dans une surface hydrophile. Conséquence l'eau de pluie ne peut plus former des gouttelettes, mais forme un film mince et homogène sur toute la surface du verre autonettoyant. Ainsi l'eau pénètre la structure de surface et enlève toutes les saletés par un rinçage profond. Comme la surface d'un verre autonettoyant est plus lisse elle sèche également plus vite, tout en laissant moins de traces.

Le verre feuilleté SentryGlas® ionoplast aide à assurer la sécurité des personnes

 

Pour compléter sa gamme de verre trempé sécurit et verre STADIP de protection nous proposons également un verre architectural de haute sécurité utilisant un film intercalaire SGP SentryGlas de la société Kuraray.

Il s'agit d'intégrer un intercalaire ionoplast entre les couches d'un verre feuilleté, ou feuilleté trempé, qui offre des résistances mécaniques largement supérieures aux films PVB (PolyVinyl Butyral) habituellement utilisés pour des verres feuilletés. L'avantage utilisateur est de pouvoir réduire l'épaisseur du verre, ou d'utiliser à la place d'un verre trempé, un verre recuit TVG, ou un verre float normal, sans baisser le niveau de sécurité.

Video resistance mecanique SentryGlas

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo comparatif entre un verre trempé, épaisseur 19 mm, un verre feuilleté trempe de 21,52 mm et un verre feuilleté trempé SentryGlas de 21,52 mm.

 

Le SentryGlas permet en plus une utilisation en extérieur, sans protéger les bords supérieurs du verre. Le film SGP est très résistant à l'humidité, évite le délaminage et évite les infiltrations d'eau entre les deux couches de verre d'un verre feuilleté. Conséquence pratique ; les bords supérieurs d'un garde corps ou d'une balustrade en verre, installé sur une terrasse ou un balcon, n'ont pas besoin d'être protégés par une main courante. Cela représente une économie et permet des garde corps très épuré qui ne perturbe pas la vue, chose qui peut être important dans un stade de sport.

En combinaison avec un verre extra claire, le verre feuilleté SGP SentryGlas procure une transparence et une clarté exceptionnelle tout en offrant un maximum de résistance structurelle.

Pour choisir la bonne qualité de verre pour une application particulière n'hésitez pas à nous contacter directement au 01.39.62.99.48 ou par mail.

Cordialement

Votre équipe Verre sur Mesures

 

 

 

 

 

   SentryGlas SGP sol en verre

Qu'est ce qu'un traitement T.H.S. (Heat Soak Test) ? 

 inclusion-nis-test-hst-verre-trempe-heat-soak-test

Que-ce que un verre trempé ?

Un verre trempé conforme à la norme NF EN 12150 est un verre modifié par un traitement thermique à env. 600°C. Ce verre présente ensuite des caractéristiques mécaniques optimisés, c'est à dire une plus grande résistance aux chocs et à la flexion. En plus lors d'une casse, il brise en petit morceau peu-coupants en sans danger. Ces effets sont obtenus par la création de tensions internes dans le verre.


Que-ce que la casse spontanée d'un verre ?

Lors du traitement thermique (réchauffement et refroidissement brusque de la plaque de verre) les particules de sulfure de nickel (NiS) contenues dans le verre ne présentent pas le même comportement que le reste du verre. Cela crée une tension supplémentaire dans le verre trempé qui peut provoquer l'explosion spontanée (casse spontanée) d'un verre. Une exposition à des fortes variations de température augmente ce risque.

Exemple : Un garde corps en verre feuilleté trempé d'une terrasse ou d'un balcon subit en été une température qui peut être proche de 60 °C en plein soleil. En revanche en hiver les températures peuvent tomber en-dessous de -10°C. Conséquence : Des dilatations importantes qui créées des tensions internes dans le verre et qui peuvent provoquer une "casse spontanée" du vitrage.

Comment réduire ce risque ?

Pour cette raison la majorité des verres trempés de façade, ou de garde corps subissent le test HST aussi appelé test T.H.S. . Il s'agit d'un traitement thermique supplémentaire conforme à la norme NF EN 14179. Un deuxième réchauffement à env. 290 °C permet d'identifier près de 99 % des verres présentant un risque élevé d'une casse spontanée. Lors de ce test destructif les verres à risque sont éliminés. Le risque d'une casse spontanée d'un verre trempé est ainsi réduit au stricte minimum possible.                

   test-hst-verre-trempe-heat-soak-test

 

Les erreurs les plus fréquentes des acheteurs de verre- Qualité et épaisseur du verre

 

Le verre a une place particulière parmi les matériaux de construction.

A la fois noble, mais en même temps soumis à des contraintes de charge et climatiques il doit répondre à des critères de résistance mécanique et climatique liés à son lieu d'installation. Les verres évoqués dans cet article sont des verres architecturaux du type porte en verre, douche en verre, cloison en verre, auvent en verre, ou pour les applications de sécurité du type garde corps en verre, plancher et escalier en verre. Dans certains cas ce sont aussi des verres de protection pour les biens et les personnes comme les vitres pare balles, le vitrage antieffraction et anti-vandalisme.

Le bon choix parmi les différents types de verre est impératif.

Avant de lister les erreurs les plus fréquentes lors du choix d'un verre de construction utilisé dans le domaine du bâtiment, il faut différencier deux paramètres.

a) La qualité alors le type de verre . Ici on trouve principalement quatre grandes familles; Le verre normal appelé "verre float", sans aucun traitement thermique, le verre trempé sécurit, le verre feuilleté, et le verre feuilleté et trempé.

b) L'épaisseur du verre. Pour le verres composés ou multi couches, majoritairement fait en deux couches de verre et plusieurs couches de film pris en sandwich entre les verres et appelés verre feuilleté, cet épaisseur est déterminée par l'épaisseur des deux verres et des films (exemple : un verre feuilleté qualité 44/2 = verre de 4 mm plus deux films en PVB de 0,38 mm et un verre de 4 mm = épaisseur totale de 8,76 mm).


Quelles sont alors les erreurs les plus fréquentes ?

1) Pour les éléments de séparation intérieure, comme les cloisons en verre et les portes en verre on utilise souvent un verre float normal au lieu d'un verre trempé sécurit qui à une meilleur résistance aux chocs et à la flexion.

2) Pour des applications avec un risque de chute comme les gardes corps en verre ou les rampes d'escalier en verre on néglige l'utilisation d'un verre feuilleté qui évite un vide en cas de casse.

3) Souvent on oublie d'intégrer les règles en matière de sécurité d'incendie lors d'une installation des murs et cloisons en verre. Ceci est encore plus important quand il s'agit d'un lieu public (espace ERP). Ce point peut prendre une dimension très importante lors d'une demande d'indemnisation par l'assurance en cas de feu.

4) Les verres de toiture sont fréquemment fabriqués en verre armée. Souvent la portée libre des verres est trop importante et les verre ne sont pas tenus sur les quatre côtés. Pour l'installation d'un abri, ou d'un toit en verre il faut également respecter une inclinaison minimale pour assurer l'écoulement d'eau et l'évacuation éventuelle de la neige. (Un verre armée est en verre qui est renforcé par un maillage métallique).

 5) Les planchers en verre et les marches d'escalier sont fait dans une qualité inadaptée ou d'une épaisseur trop faible. Ce sont des éléments de sécurité du bâtiment qui doivent répondre à une réglementation précise du CSTB. Par exemple un plancher en verre non-conforme va rendre un bien immobilier invendable.

Remarque : concernant la sécurité du verre on distingue deux cas :

La sécurité passive : Elle concerne les risques de blessure accidentelle en cas d'un choc avec une parois en verre.

La sécurité active : Elle concerne la protection par un vitrage renforcé contre les agressions volontaire du type vol, vandalisme, ou explosion.

Par conséquent chaque application demande un type de verre bien précis. Laissez vous conseiller par un professionnel du verre qui va vous orienter vers la bonne qualité de verre, adaptée à vos besoins.

Pour choisir la bonne qualité de verre pour une application particulière n'hésitez pas à nous contacter directement par téléphone ou par mail.

Cordialement

Votre équipe Verre sur Mesures

miaw-archidesignclub-2014

alt

alt


Vitrage pare balles norme BR6NS et BR7NS