Info et devis : 01 39 62 99 48
info@verresurmesures.com

Pourquoi faire un test HST pour un verre trempé ?

QU’EST CE QU’UN TRAITEMENT H.S.T. (HEAT SOAK TEST) ?

inclusion-nis-test-hst-verre-trempe-heat-soak-test

inclusion-nis-test-hst-verre-trempe-heat-soak-test

Que-ce que un verre trempé ?

Un verre trempé conforme à la norme NF EN 12150 est un verre modifié par un traitement thermique à env. 600°C. Ce verre présente ensuite des caractéristiques mécaniques optimisés, c’est à dire une plus grande résistance aux chocs et à la flexion. En plus lors d’une casse, il brise en petit morceau peu-coupants en sans danger. Ces effets sont obtenus par la création de tensions internes dans le verre.

Que-ce que la casse spontanée d’un verre ?

Lors du traitement thermique (réchauffement et refroidissement brusque de la plaque de verre) les particules de sulfure de nickel (NiS) contenues dans le verre ne présentent pas le même comportement que le reste du verre. Cela crée une tension supplémentaire dans le verre trempé qui peut provoquer l’explosion spontanée (casse spontanée) d’un verre. Une exposition à des fortes variations de température augmente ce risque.

Exemple : Un garde corps en verre feuilleté trempé d’une terrasse ou d’un balcon subit en été une température qui peut être proche de 60 °C en plein soleil.

test-hst-verre-trempe-heat-soak-test

test-hst-verre-trempe-heat-soak-test

En revanche en hiver les températures peuvent tomber en-dessous de -10°C. Conséquence : Des dilatations importantes qui créées des tensions internes dans le verre et qui peuvent provoquer une “casse spontanée” du vitrage.

 

Comment réduire ce risque ?

Pour cette raison la majorité des verres trempés de façade, ou de garde corps subissent le test HST aussi appelé test T.H.S. . Il s’agit d’un traitement thermique supplémentaire conforme à la norme NF EN 14179. Un deuxième réchauffement à env. 290 °C permet d’identifier près de
99 % des verres présentant un risque élevé d’une casse spontanée. Lors de ce test destructif
les verres à risque sont éliminés. Le risque d’une casse spontanée d’un verre trempé est
ainsi réduit au stricte minimum possible.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *